• La dame à la perle

     La dame à la perle


  • Commentaires

    1
    Jeudi 20 Décembre 2018 à 09:51

    « Invente-moi une histoire » lui dit-elle.

    « Invente-moi une tenue » lui dit-il.

    Alors elle se précipite, fouille dans les armoires, cherche, choisit puis abandonne, retrouve, découvre, arrange puis change, s’amuse et crée, vêtement après vêtement, un univers qui lui plaira, un univers qui lui ressemble et l’étonnera en même temps.

    Il aime le noir, ce sera du noir.

    Des bas bien-sûr.

    Quelles chaussures ?

    Tiens, si elle prenait celles-ci, découvertes, sensuelles.

    Offertes.

    Une jupe ?

    Non, un voile de tulle, un rideau léger qui ne demandera qu’à s’ouvrir.

    Et puis cette robe que complète un haut ajusté, serré comme une guêpière.

    Une robe qu’on a envie d’ouvrir comme on dégraferait les pétales d’ une rose.

    Des gants évidemment.

    Les similicuirs, qui lui font des mains longues, des avant-bras somptueux.

    Et pour compléter, car c’est un peu court madame ?

    Un chapeau à plumes, un masque de dentelles.

    Oui ! Irréelle, décalée, aphrodisiaque.

    Que pourrait-elle rajouter ?

    Un collier, des perles blanches sur le noir, précieuses et sages.

    Des boucles assorties, lourdes, livresques, des boucles de roman de capes et d’épées.

    Elle s’observe dans le miroir, affute d’un trait de mascara des yeux de star, dessine d’une arabesque des lèvres purpurines.

    Un sourire. Tout va bien.

    Elle revient.

    Il l’attendait sans impatience.

    Il a ce regard malin qu’elle lui connait bien, qu’elle aime tant.

    Tout de suite il commence.

    « C’était pendant l’horreur d’une profonde nuit… »

    Elle prend la pose, ouvre des lèvres inquiètes, ferme les bras sur son corps qui tremble.

    « Oh ! »

    « Ne bouge-plus, tu es aussi superbe qu’évocatrice. Elle était venue, il n’était pas là. Il commençait de pleuvoir à gouttes délicates et glacées. Elle entendit un pas derrière elle qui n’était pas le sien ».

     

      • Vendredi 21 Décembre 2018 à 14:16

        Entre Athalie & Jézabel , cruel dilemme , déchirement ou avanie

        quel trouble dans la profondeur de la nuit frissonnante !

        ( Je vous vois bien installé devant la grande feuille à dessin

        le crayon courant vite , laissant apparaître une silhouette de tulle emplumée)

        Merci  pour cette évocation Racinienne

        Bises

    2
    Samedi 12 Janvier à 19:45
    Gentleman W

    Jupette et volants multiples, la poésie de croire voir, d'apercevoir peut-être et de finalement jouer de l'imaginaire pour savoir si bas ou collants moulent votre corps !

     

    Nylonement

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :