• Songe d'une nuit d'été ...

    Merci pour vos silencieuses visites ♥  Songe d'une nuit d'été ...


  • Commentaires

    1
    Olivier
    Mardi 7 Août à 15:42

    Comment ne pas succomber ? Et pas seulement pour les chaussures ;+))

    Baisers émus

     

    2
    Vendredi 17 Août à 14:53

    Elle rêvait.

    Il la regardait.

    Que pouvait-il faire d'autre en cet instant si ce n'est la regarder.
    De luxueux escarpins noirs à talons fins comme des aiguilles, de longues jambes souples en lianes de satin, une robe de transparence, de tulle, dessinant des perspectives de peau nue, de seins ronds, d'épaules délicates, et puis ces longs gants mitaines, ces doigts qui dansaient, invitaient, enlaçaient ce corps qu'il désirait.

    Elle s'était voilé les yeux d'un bandeau charmant qui ne cachait qu'à peine le dessin de ses cils.

    Offerte, le cou tendu, la bouche arrondie, elle lui chuchota :

    -Tu viens ?

    En cet instant, il aurait du venir, il hésita sans savoir pourquoi.
    Crainte masculine de cette troublante sensualité féminine.
    Timidité enfantine.
    Frayeur insoupçonnée.
    Ou peut-être autre chose venu du fond de son histoire au delà de sa mémoire.
    Il hésita.
    Oh, si peu.
    A peine une seconde, peut-être même pas.
    Le temps du souffle d'un fil de vent sur le frisson d'une aile d'oiseau.
    Il hésita... trop.

    Elle effila les lèvres d'un sourire furtif, lui glissa avec un rien de tendresse qu'il n'oublierait plus.

    - Tant pis !

    Et disparut.

    Un foulard de soie noire voleta du plafond jusque sur le dessus de son front, lui frôla les yeux, glissa le long de son épaule, de son torse, jusqu'à terre.
    Il ne bougea pas.
    Il ne bougea plus.
    Longtemps.

     

      • Lundi 20 Août à 15:26

        Oh ! comme j'aime cet instant  là , entre tout et rien

        le pied au bord de la falaise , l'attraction du vide

        le vide dans le cerveau , l'envie , l'envie , la folie de ...

        et cette sensation figeante , crispante , médusante

        son rêve s'est délité ...magiquement d'un foulard de soie noire

        Mille mercis pour cette nouvelle " vertigineuse"

        Baisers nylonnés

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :